La symbiose de la planification et de la gouvernance territoriales: Le cas du Grand Montréal

  • Olivier Roy-Baillargeon Stagiaire postdoctoral Banting Postdoctoral Fellow School of Planning University of Waterloo

Abstract

Cet article postule, vu la transition simultanée de la planification et de la gouvernance territoriales de la verticalité à l’horizontalité et leur association toujours plus étroite au sein de la fabrique politique urbaine, qu’elles évoluent dans une relation symbiotique en cours de renforcement et que chacune constitue désormais un instrument de l’autre. Il montre qu’un récent exercice de débat public sur l’aménagement du Grand Montréal a été éclipsé par un marchandage politique et une instrumentalisation de la planification territoriale visant à construire une capacité de gouvernance territoriale. Il révèle qu’en réciproque, l’inscription de cet épisode dans une optique de gouvernance territoriale par la concertation des parties prenantes mobilisées a aidé à construire une capacité de planification territoriale longuement attendue pour le Grand Montréal. Il invite en conclusion à approfondir la recherche urbaine sur ces instruments, leur relation et leurs effets sur les dynamiques politiques et sociales des régions métropolitaines contemporaines.

Published
2017-07-05
How to Cite
ROY-BAILLARGEON, Olivier. La symbiose de la planification et de la gouvernance territoriales: Le cas du Grand Montréal. Canadian Journal of Urban Research, [S.l.], v. 26, n. 1, july 2017. ISSN 2371-0292. Available at: <http://cjur.uwinnipeg.ca/index.php/cjur/article/view/65>. Date accessed: 21 nov. 2017.

Keywords

gouvernance territoriale; planification territoriale; symbiose; Grand Montréal